charpentes traditionnelles alfred

13 rue du puits - 30 500 SAINT VICTOR DE MALCAP

Tél /Fax :04.66.24.30.83  Portable : 06.89.72.67.18

 N° SIRET : 488 307 943 00016   A.P.E : 203 Z 

TVA Intra : FR 62488307943

 e-mail : charpentestraditionnellesalfred@wanadoo.fr

Service gratuit et accessible à tous

Créer un site

LE CHARPENTIER                                                         Faites votre demande de devis :charpentestraditionnellesalfred@wanadoo.fr                                 

 

Lien : www.augredelapierre.com  artisan tailleur de pierre

Lien : www.eddy-vuillemin.fr   artiste sculpteur et ancien pilote automobile

Lien : www.masduchevalier.fr   gite de caractère à louer en Ardèche

Lien : www.zinc-et-bois.eklablog.com   création de pampilles en bois et en zinc

 

Le charpentier, traditionnellement, doit à partir de fortes branches façonner des pièces rectilignes.

Pour réaliser cette opération, le bois est disposé sur deux cotés, il s’agit ensuite de tailler les deux faces opposées.

L’équarrissage vise à établir des faces régulières favorables à l’exécution des assemblages.

Le charpentier reproduit au sol l’image exacte de la réalisation future.

Lorsque tout est en place, il visite chaque assemblage pour tracer sur le bois les pièces à découper.

Chaque pièce devient, dès lors, adapté e à un assemblage précis de la construction et ne peut être échangée avec une autre.

L’artisan charpentier exerce son métier de manière différente selon qu’il habite la campagne ou la ville.

Le villageois œuvre dans un espace géographique assez restreint et proche de sa paroisse de naissance, alors que le citadin travailler partout où il peut.

Le travail du charpentier jouit traditionnellement d’un prestige supérieur à celui des autres corps de bâtiment.

Le charpentier était le plus taxé des métiers.

Les charpentiers épousaient des filles de charpentiers et choisissaient les parrains et marraines de leurs enfants au sein de leurs pairs.

Dans de nombreuses régions, le caractère héréditaire et familial de ce métier s’observe encore. Ainsi, certains descendants de famille de charpentiers connus au XVIIIe siècle gardent encore le souvenir de leurs réalisations, quand ils n’ont pas gardé la pratique professionnelle.

Saint-Joseph est le saint patron des charpentiers.